« La Grande Invasion » le nouveau film signé Martin Frigon 2

Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate

« La Grande Invasion »
Un regard cinglant sur le maldéveloppement au Québec
et des pistes de solution pour en sortir!

Signé Martin Frigon

Vu des airs, suivant l’autoroute du Nord, le territoire des Laurentides semble concrétiser la prophétie du célèbre philosophe allemand Friedrich Nietzche : « Le désert croît ».

Plus près de chez nous, Bernard Émond avait dénoncé la transformation de ce territoire en zones esthétiquement sinistrées : « La route 117 et l’autoroute 15 traversent une sorte de musée des horreurs de l’aménagement. Sur près de 300 km, de la sortie du Parc de La Vérendrye jusqu’à l’autoroute métropolitaine de Montréal, tout ce qui n’est pas la nature est uniformément laid ».

C’est un regard critique et méditatif sur ce « Tchernobyl culturel » que nous propose Martin Frigon dans son dernier documentaire. Cette dévitalisation du monde est le fruit d’un urbanisme qui fait table rase de notre histoire et de notre culture en multipliant les grandes surfaces étrangères et les constructions immobilières en série. L’urbanisme comme pratique censé organiser la ville en vue du bien-être des citoyens a été perverti et réduit à sa seule dimension fiscale. Aujourd’hui, cette pratique a pour nom « urbanisme fiscal », témoin par excellence du néolibéralisme triomphant. Cette vague déferlante a des conséquences identitaires et sociales graves, sans compter qu’elle s’inscrit à contre-courant des principes du développement durable.

Ce phénomène mondial est examiné plus spécifiquement dans les Laurentides, où des citoyens se mobilisent pour lutter contre un surdéveloppement caractérisé par la multiplication des Power Centers et par une forte spéculation immobilière, phénomènes qui mettent en péril le tissu social des communautés.

René Derouin, artiste de réputation internationale, propose une réponse culturelle à la fatalité économique : la création d’une fresque monumentale qui sera installée sur l’épicerie de son village pour l’aider à survivre à l’invasion des grandes chaînes étrangères. Parallèlement, d’autres citoyens militent en faveur d’une refonte de la loi sur la fiscalité municipale afin de protéger les populations locales contre les expropriations dues à l’explosion des taxes foncières.

La Grande Invasion insiste sur l’importance de la mobilisation citoyenne et de l’intervention culturelle à l’heure où le néolibéralisme triomphant menace les communautés et leur habitat.

2 thoughts on “« La Grande Invasion » le nouveau film signé Martin Frigon

  1. Reply Lucie Dec 16,2011 17:27

    Très bon texte Martin et un super bon film qui sera bientôt sur nos écrans. A VOIR

  2. Reply dorothy henaut Dec 29,2011 01:52

    J’ai hâte de voir le film fini, car un visionnement m’avait fasciné.

    Par contre, si je peux faire une suggestion, le texte ci-haut n’est pas fait pour attirer les foules. Il faut trouver du language de tous les jours, simple et clair, pour raconter ça si on veut que le monde le regarde.

    Et la photo n’illustre pas le propos. Des images de Mall serait mieux.

Leave a Reply to Lucie Cancel Reply